Role et pouvoirs du medecin-conseil CPAM (securite sociale)

Le médecin est un professionnel medical ayant pour mission première de sauver des vies. Il peut arriver qu’il ajoute à son objet principal d’exercice, d’autres fonctions plus élargies. Lesquelles lui permettent d’aller au-delà de ce qu’il sait faire le mieux. C’est ainsi, qu’il peut devenir un medecin conseil tout en faisant ses prestations. Si jusqu’à présent, cette notion semble confuse à votre entendement, explorez le contenu ci-après pour lever définitivement le voile.

Qui appelle-t-on medecin conseil et quels sont ses rôles et pouvoirs ?

Il s’agit d’un professionnel de sante qui se trouve rattaché à un organisme privé ou public. Ce dernier peut être une structure de prise en charge ou une mutuelle de santé.

Rôle

Ce responsable est habileté à prodiguer des recommandations et surtout à donner ses avis sur la situation d’un salarié ou d’un assuré. La situation dont il s’agit est liée à la sante du salarié ou de l’assuré. L’un se retrouve dans un contexte de remboursement de ses frais et l’autre est en arret maladie. Dans ce contexte, c’est l’employeur ou la compagnie qui lui fait appel pour obtenir son avis sur la situation d’arrêt de travail de son employé. Avec son expertise, il vient en aide à de nombreux patients pour leur réinsertion ou leur orientation dans un meilleur service de soins.  

Par la même occasion, il intervient au niveau des acteurs de la santé. C’est en effet, sur la base de ses recommandations que chaque service medical devient plus pertinent dans son exercice. Pour être plus serviable, il s’assure de la bonne marche des pratiques médicales et des mesures d’hospitalisations mises en place au sein des structures sanitaires.

Pouvoirs

Dans son activite, c’est son verdict qui définit si la personne (salarié ou assurée) est en mesure de percevoir ses indemnités d’arret travail. Il est donc le responsable qui valide ou non une fraude, maladie ou accident. Cette mission est aussi applicable au sein des entreprises. Par conséquent, son pouvoir est d’une large étendue. Ce professionnel juge, de ce fait le niveau d’invalidité d’un employé ou de l’assuré.

 Relations entre CPAM et medecin conseil

Connues comme les caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) en France, elles sont chargées de faciliter l’indemnisation d’une catégorie personnes. Elle regroupe les salariés qui se retrouvent invalides à cause d’un accident de travail ou d’affection liés à leur profession. Avant toute chose, comprenez que l’invalidite peut être définitive ou temporaire. Le premier cas est qualifié d’incapacité de travail tandis que le second est une invalidite.

Ainsi, une personne est invalide lorsqu’elle perd 2/3 de ses capacités à s’occuper d’une activite. Néanmoins, seul le medecin conseil, à travers ses prestations, peut certifier cette forme d’incapacité auprès de la securite sociale. Lorsque son avis est favorable pour l’invalidité, l’employé peut percevoir des indemnités journalieres ou une pension. Cette dernière se retire à la caisse d’Assurance maladie du salarié de la France. Pour plus de certitude, la CPAM fait subir à la personne concernée ce type de controle.

Cette forme de controle par la CPAM est obligatoire pour une personne assurée ou un salarié. Selon les prescriptions, sans cette vérification de la structure, il est possible que la personne ne perçoive pas les indemnites journalières. A défaut, elles peuvent être suspendues. Pour la securite sociale il a une caisse à respecter.

Calendrier des articles

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031