Les conséquences dues à la rétention d’urine

L’urine est un liquide qui doit automatiquement être expulsé de l’organisme. Il contient un grand nombre de déchets renvoyés vers la vessie après nettoyage de plusieurs organes. On peut ressentir une pression au niveau de la vessie lorsque c’est le moment d’uriner, raison pour laquelle on y va presque au pas de course. C’est donc une bonne chose d’uriner, car cela prouve que les reins remplissent bien leur rôle. Mais pour des raisons diverses (peur de la salteé, inconfort, etc.), plusieurs choisissent de retenir leurs urines pendant très longtemps. Ce n’est pourtant pas facile de se retenir, mais ils y arrivent. Ils se sentent parfois fiers même d’eux, dans l’ignorance des nombreux problèmes qu’ils en courent.

urine

Les complications inquiétantes

S’obliger à ne pas aller uriner c’est garder des éléments toxiques à l’intérieur de son organisme. Et bien entendu, cela peut entrainer des conséquences dangereuses à savoir:
–  la stagnation des bactéries: les urines sont faites d’une grande quantité et des déchets inutiles et même toxiques pour le corps. Et lorsqu’ils stagnent du fait de la rétention, il y a plus de chance de se créer une infection urinaire ou encore cystite. Les femmes sont certes plus susceptibles, mais les hommes aussi peuvent contracter une cystite. Toutes les substances ammoniaques et acides contenues dans l’urine peuvent donc endommager les parois du tractus urinaires et dilater les muscles. La pose d’une sonde urinaire pourrait même êre envisagée à un certains niveau;
–  les calculs rénaux: ce sont en réalité des petits cristaux qui se forment à force de garder les urines. Ils sont appelés lithiase urinaire par les professionnels, et se forment dans la vessie, les reins et dans l’urètre. Ils s’éliminent facilement lorsqu’ils sont de petite taille, mais risque de passer rapidmement de quelques millimètres à plusieurs centimètres.
–  les douleurs pelviennes: On ressent forcément une forte douleur en empêchant l’urine de sortir. Et une fois que les calculs rénaux sont grands, ces douleurs sont nommés coliques néphrétiques. Les voies sont obstruées et cela peut entrainer une surinfection et une septicémie. Ceci reste encore moins graves que le reflux vésico-urétéral qui entraine facilement la mort.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here