Le chèque pour les étudiants en difficulté

Selon un sondage récent réalisé par le Youtubeur Hugo Décrypte, plus de 40 % des étudiants français soufreraient de troubles anxieux dus à la pandémie de la COVID-19. Pour essayer d’aider ces étudiants, le gouvernement français a donc décidé de mettre en place une solution : le chèque Psy. 

Un chèque pour l’accompagnement psychologique des étudiants 

À la suite de ces témoignages, qu’il est possible de retrouver sur la page YouTube d’Hugo Décrypte, youtubeur spécialisé dans la politique, le gouvernement français a donc discuté avec les syndicats étudiants et avec des psychologues afin de tenter de résoudre ce problème. En effet, selon ces sondages, plus de 40 % des étudiants disent souffrir de troubles anxieux depuis maintenant plusieurs mois. Par ailleurs, ce ne sont pas les seuls à être touchés psychiquement par la COVID-19. Si vous souhaitez en savoir plus sur les conséquences de cette pandémie sur les esprits, n’hésitez pas à visiter le magasine Planet Medica.

Ces angoisses seraient notamment dues au fait que les étudiants subissent actuellement un confinement obligé puisque les universités ne sont pas en capacité d’accueillir les élèves dans de bonnes conditions. Pour pallier ce problème, les universités ont déjà décidé de mettre en place des jours dans la semaine en présentiel pour reconnecter le lien social entre les étudiants.

Depuis ce mardi 2 février, les étudiants peuvent donc demander auprès de l’exécutif, un chèque psy qui leur permettra d’avoir un accompagnement psychologique dans cette période difficile. En d’autres termes, cela permettra aux étudiants de bénéficier d’un suivi psychologique par des professionnels sans avoir à avancer de frais. En action, il faudra donc que les étudiants prennent d’abord rendez-vous avec leur médecin généraliste. Par ailleurs, le gouvernement a fait savoir que ce dispositif était accessible pour tous les étudiants de France. 

L’impact psychologique de la pandémie inquiète l’OMS 

Bien que cela ne soit bien évidemment pas le cheval de bataille principal de cette pandémie, l’impact psychologique de la COVID-19 pourrait perdurer pendant de nombreuses années encore. En effet, de par sa violence et de par les nombreux confinements, les Français et les habitants du monde entier ont déjà attesté le fait qu’ils étaient beaucoup plus anxieux qu’en règle générale. Selon l’Organisation mondiale de la santé, les conséquences de cet impact seraient plutôt axées sur l’apparition de troubles du stress et d’anxiété. 

En effet, en l’espace de quelques mois, le mode de vie de tout le monde a profondément été bousculé et de nombreuses habitudes ont dû être changées. Pour rassurer la population, l’OMS a donc assuré qu’elle obligerait les états à prendre des dispositions afin que chacun puisse se remettre correctement de cette crise sans précédent dans l’histoire de l’humanité. L’OMS a aussi attesté du fait que des dispositions au niveau mondial allaient être prises afin de considérer l’impact important au niveau social et psychosocial des confinements et de la pandémie. En France, le gouvernement a aussi décidé de s’engager dans cette voie en ajoutant le chèque psy et en mettant en exergue ces problèmes afin de trouver des solutions rapidement et efficacement.

Calendrier des articles

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031