Implant capillaire : ce qu’il faut savoir avant de se lancer

L’alopécie androgénétique, aussi connue sous le nom de calvitie, est un phénomène qui impacte la croissance des cheveux. L’alopécie androgénétique est causée par une hypersensibilité aux hormones mâles : la testostérone, qui impacte le cycle de vie normal des cheveux. La phase de croissance est plus rapide, les cheveux repoussent de plus en plus fin pour, au final, totalement disparaître. Si elle est prise relativement tôt, la calvitie peut être freinée par un traitement médicamenteux. Cependant, cette solution n’est pas toujours efficace. Aussi, les hommes qui souhaitent en finir avec l’alopécie androgénétique ont la possibilité de se tourner vers une méthode très efficace et radicale : l’implantation de cheveux.

Implantation capillaire : quand faut-il sauter le pas ?

Avant de sauter le pas et d’envisager l’implant capillaire, il est nécessaire de faire le point sur l’origine de la perte de cheveux. En effet, ce phénomène peut être temporaire. Il est alors occasionné par le changement de saison, le stress, un choc émotionnel, un traitement médicamenteux ou par d’autres facteurs environnementaux. Dans ce genre de situation, les cheveux repoussent après quelques semaines. Consultez une clinique spécialisée dans la greffe capillaire : celle-ci peut vous proposer un test, pour déterminer l’origine de la perte de cheveux.

Quelles sont les différentes méthodes de greffe capillaire ?

La greffe capillaire consiste à prélever des greffons (des cheveux avec leur bulbe) au niveau d’une zone donneuse, pour les implanter là où le crâne est dégarni. Pour cela, plusieurs techniques existent. Nous allons vous les présenter.

La FUE (Follicular Unit Extraction)

La FUE est une technique recommandée pour les patients souffrant de calvitie naissante ou légère. Après avoir rasé la zone donneuse, le chirurgien prélève les bulbes pour les implanter sur les zones clairsemées. Les avantages de la FUE sont nombreux. En effet, cette méthode n’engendre pas de cicatrice, puisqu’elle ne nécessite pas de réaliser d’incision. En outre, plusieurs techniques de FUE existent :

  • La FUE automatisée : les greffons sont alors prélevés avec un équipement spécifique, appelé punch.
  • La FUE robotisée : certaines cliniques (notamment The Clinic, spécialisée dans l’implant capillaire à Paris) sont équipées du robot ARTAS, qui cartographie le crâne pour identifier les greffons les plus adaptés.
  • La FUE sans rasage visible : le chirurgien rase de petites bandelettes “en étage”, afin que les zones prélevées restent invisibles.

La FUT (Follicular Unit Transplantation)

La FUT consiste à prélever une bandelette de peau à l’arrière du crâne, pour ensuite y prélever les greffons. Cette intervention, qui donne lieu à une ou plusieurs cicatrices au niveau du crâne, se déroule en deux temps. Elle doit être envisagée par les personnes souffrant de calvitie sévère, car elle permet d’implanter plus de greffons en une seule fois.

Pourquoi choisir la greffe capillaire comme solution contre la calvitie ?

La greffe de cheveux est une solution qui comporte de nombreux avantages :

  • La greffe capillaire est la seule méthode proposant des résultats fiables. L’application de produits cosmétiques ou un nouveau régime alimentaire sont des méthodes qui doivent être envisagées, mais dont les résultats ne peuvent égaler ceux de l’implantation. Grâce à elle, les cheveux repoussent en seulement quelques semaines. 9 mois après la greffe, la chevelure est de nouveau fournie.
  • L’implantation capillaire offre un rendu naturel. À condition de faire appel à un chirurgien expérimenté, la greffe offre de vrais résultats. Il est impossible de différencier une chevelure naturelle d’une chevelure greffée.
  • La greffe de cheveux permet d’obtenir un rendu personnalisé. C’est le patient qui choisit le résultat qu’il souhaite obtenir, et donc le nombre de greffons implantés.

À la suite de la greffe de cheveux, il est possible de constater l’apparition de croûte de cheveux, mais ce phénomène est normal. En outre, le patient devra respecter à la lettre les recommandations de son chirurgien, afin d’optimiser la repousse des greffons. Certaines pratiques, comme le port d’un chapeau ou l’utilisation d’appareils chauffants, sont vivement déconseillées.

Calendrier des articles

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031