Comment renforcer le muscle détrusor pour réduire l’hyperactivité vésicale ?

L’ Overactive bladder (OAB)est aussi appelée « hyperactivité vésicale», c’est une sorte d’incontinence qui se caractérise par le fait de vouloir impérativement uriner et ce même sans qu’il y ait de fuite. Cela touche particulièrement les femmes et généralement elles ont envie d’uriner jusqu’à deux fois plus sans condition pathologique définie.

Qu’est-ce que la vessie hyperactive ?

En effet, l’hyperactivité vésicale est une forme courante d’incontinence urinaire, elle se traite souvent en apprenant à renforcer le détrusor. Actuellement, il existe de nombreuses études concernant le fonctionnement de cet entraînement des muscles du plancher pelvien et ces études ont montré qu’apprendre à muscler le détrusor réduit les contractions qui induisent souvent cette incontinence.

Bien sûr, une vessie hyperactive est très gênante en plus d’être inconfortable. La personne qui l’a, voudra aller aux toilettes tout le temps, même si elle n’en a pas envie. La vessie hyperactive pourrait même interrompre vos activités et entraîner de l’incontinence et de l’embarras. Mais puisqu’il est possible de résoudre ce problème en abordant des exercices très simples, vous pourrez facilement venir à bout de votre vessie hyperactive.

Exercices de Kegel

L’exercice de Kegel est un exercice simple pour apprendre à muscler le détrusor. Pour cela, vous devez d’abord apprendre à isoler tous les muscles de votre plancher pelvien. Si vous ne savez pas comment faire, assurez-vous d‘arrêter d’uriner à mi-chemin, ces mêmes muscles qui servent à arrêter le pipi sont ceux qui entrent en jeu lors de l’exercice de Kegel pour renforcer le détrusor. Lorsque vous faites cet exercice encore et encore, vous pourrez facilement contrôler votre vessie.

Entraînez votre vessie

Pour traiter les symptômes d’une vessie hyperactive, vous devez entraîner votre vessie. C’est-à-dire que vous devez apprendre à votre vessie à retenir l’urine avant de la vider. Vous devez ensuite apprendre à votre vessie à attendre qu’elle soit pleine avant d’aller aux toilettes.

Tout d’abord, vous devez définir combien de fois vous urinez chaque jour. Ensuite, essayez de réduire ces fréquences d’uriner en entraînant votre vessie à n’aller aux toilettes que lorsque vous le souhaitez. Après avoir pratiqué cela fréquemment, vous pouvez facilement allonger les intervalles entre vos pauses pipi.

Stimulation électrique

Un autre type de traitement est la stimulation électrique, ce traitement traitera votre vessie. Ce traitement consiste en fait à implanter un fil ou une électrode dans votre vessie. Ces électrodes enverront un choc électrique à votre vessie pour qu’elle se contracte et avec le temps vos muscles détrusors se renforceront. De cette façon, le muscle de la paroi de la vessie sera plus résistant et vous pourrez contrôler quand vous allez uriner.

Pourquoi ajouter des exercices OAB à la routine quotidienne ?

Parce que faire ces exercices et d’autres exercices de renforcement de la vessie aidera à contrôler cette envie d’uriner. En fait, ces exercices de Kegel pourraient réduire l’hyperactivité de votre vessie jusqu’à 80 %. De cette façon, vous parviendrez également à contrôler votre vessie et les symptômes s’atténueront.

Les résultats vous aideraient à réduire le risque de complications comme les troubles du sommeil ou la détresse émotionnelle. Et dans le cas où après avoir fait ces exercices d’entraînement du plancher pelvien, votre vessie est toujours hors de contrôle, parlez-en à votre médecin généraliste. Il vous donnera sûrement d’autres techniques ou d’autres médicaments.

Calendrier des articles

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031